Accueil Monde

Kunduz, Afghanistan: «C’est au-delà des mots»

Lajos Zoltan Jecs, infirmier, était à l’intérieur de l’hôpital chirurgical MSF de Kunduz quand une série de raids aériens l’ont ciblé aux premières heures du matin de samedi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

C’était terrifiant. J’étais en train de dormir dans la safe room de notre hôpital. À 2h00 du matin environ, j’ai été réveillé en sursaut par la déflagration d’une énorme explosion tout proche. Au départ, je ne savais pas ce qu’il se passait. Au cours de la semaine, on avait déjà entendu des bombardements et des explosions, mais toujours assez loin. Celle-ci était différente, proche et assourdissante.

Il y a d’abord eu de la confusion et la poussière qui retombe. Alors qu’on essayait tout juste de comprendre ce qu’il venait de se passer, d’autres bombes sont tombées.

Au bout de 20 ou 30 minutes, j’ai entendu quelqu’un m’appeler. C’était l’un des infirmiers de la salle d’urgence. Il chancelait avec un très grave traumatisme au bras. Il était couvert de sang, avec des blessures sur tout le corps.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs