Accueil Société

Médecine: Marcourt veut un message clair de De Block

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 2 min

Pas de quota… Pas de concours… Le 2 février, Le Soir révélait la situation hallucinante dans laquelle se trouvaient plongés les étudiants ayant entamé leurs études de médecine en septembre dernier. Pour mémoire, en vertu d’un décret de la Fédération Wallonie-Bruxelles largement inspiré par les limitations fédérales d’accès à la profession, ils sont soumis à un concours en fin de première année. Concours dont le nombre de lauréats est directement lié, précisément, au quota de médecins admis à la sortie des études. Dans le cas présent, le gouvernement fédéral devait fixer ce nombre avant le début de la formation, soit avant le 15 septembre 2016. Il s’y est bien essayé, votant mi-septembre un arrêté royal par ailleurs contesté dans ses fondements. Mais un arrêté royal n’est pas d’application avant sa publication au Moniteur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Grand format Agressions sexuelles: une lame de fond partie du cimetière d’Ixelles

En dix jours, deux bars ixellois ont été visés par des dizaines de témoignages de femmes, relatifs à des cas d’agressions sexuelles. Dans le sillage de ces récits, d’autres sont venus mettre en perspective une problématique qui dépasse de loin le quartier étudiant (et plus largement Bruxelles), mettant le monde de la nuit face à ses responsabilités.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs