BELGAIMAGE-163671177
Edgar Morin, le 28 février dernier, lors de l’hommage national rendu à Jean Daniel, aux Invalides à Paris.
d-20180327-3LC3CP 2018-03-27 17:15:48
B9723052683Z.1_20200403182029_000+GRNFPV8OJ.2-0
d-20180620-3MV3UT 2018-06-20 19:12:17
Jean-Michel Bruffaerts, la princesse Maria-Esmeralda et Béatrice Delvaux ont longuement évoqué les relations entretenues par la reine Elisabeth et l’égyptologue Jean Capart.
Pour l’écrivain, la crise actuelle illustre notre communauté de destins, mais aussi notre fragilité.
Le projet «
les savanturiers
» part du questionnement des jeunes, leur offre à tout âge les méthodes de la recherche, pour relever les défis qui sont les leurs.
A certains égards, le mensonge d’Albert II sent la naphtaline, dépeint une période révolue.
Les cannabis social clubs sont des cercles associatifs fermés au sein desquels les membres font pousser du cannabis pour leur propre consommation.
Il n’a pas fallu longtemps avant que les commentaires haineux n’apparaissent mardi sur les réseaux sociaux. Mercredi, la police fédérale a indiqué qu’elle ouvrait une enquête.
Le national-populisme du premier ministre indien Narendra Modi a mis l’Inde sur la voie de ce que certains politologues ont défini comme «
une démocratie ethnique
».
Pedro Sanchez a obtenu l’abstention du parti séparatiste catalan ERC aux Cortes en échange de la promesse d’ouverture de négociations sur l’avenir de la Catalogne. Un revirement qui passe mal chez certains.
«
La gageure est de prôner une société ouverte mais qui soit aussi égalitaire et soutenable.
»
Pour Stefano Barolini, Copenhague est l’exemple parfait d’une ville où se crée le lien social.
Le choix de la rédaction
  1. Georges-Louis Bouchez reste hostile personnellement au pass sanitaire.

    La Wallonie adopte le pass sanitaire, Georges-Louis Bouchez pas euphorique

  2. La pratique du vélo décolle partout dans le pays.

    L’engouement pour le vélo booste tout un écosystème

  3. Belga

    Remco Evenepoel: «Je veux donner l’assist à Wout van Aert»

La chronique
  • La chronique «Déjà vu»: Petits torpillages entre amis

    Le 17 septembre dernier, sur ordre de l’Élysée, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, rappelait à Paris les ambassadeurs de France en poste aux Etats-Unis et en Australie, suite à la résiliation par Canberra d’un contrat de 56 milliards d’euros pour l’achat de douze sous-marins français en faveur de submersibles américains.

    Si la mesure diplomatique est d’une gravité exceptionnelle – jamais cette étape n’avait été atteinte –, les relations de la France avec les Etats-Unis et l’Australie ont historiquement toujours été houleuses et compliquées.

    Vis-à-vis de Washington, tout avait pourtant bien commencé. La France participa activement à la guerre d’Indépendance américaine contre la Grande-Bretagne et, cent ans plus tard, en 1886, elle offrit à la jeune nation son monument le plus emblématique en gage d’amitié : la statue de la Liberté, œuvre du sculpteur français Auguste Bartholdi.

    Tout se gâta durant la Deuxième Guerre mondiale. Dès 1941, le président Franklin...

    Lire la suite

  • Le distributeur de cash n’est pas préhistorique pour tout le monde

    Il y a quelques dizaines d’années, la Belgique comptait sur son territoire deux réseaux de distributeurs de cash. Progrès incroyable, l’existence d’un appareil Mister Cash ou Bancontact – c’étaient leurs noms – marquait les premiers pas de la possibilité pour le client de gérer ses retraits d’argent de façon autonome, où il voulait, quand il voulait. En 1989, les banques belges ont fusionné ces deux réseaux concurrents : c’était une très bonne...

    Lire la suite