Accueil Culture Cinéma

Accusé de viol, Roman Polanski ne veut plus être un fugitif

Le cinéaste franco-polonais souhaite se rendre aux Etats-Unis afin d’en finir avec les accusations qui le poursuivent depuis 40 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Accusé du viol de Samantha Gailey – âgée de 13 ans au moment des faits, en 1977 – le cinéaste franco-polonais Roman Polanski veut à présent régler ses comptes avec la justice américaine. Il entend se rendre prochainement aux États-Unis afin d’en finir avec les accusations qui le poursuivent depuis 40 ans, l’ayant dernièrement empêché de présider la célèbre cérémonie des Césars. Seule condition : avoir la garantie qu’il ne sera pas incarcéré une fois sur le sol américain.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs