Accueil Environnement

Antarctique: une mission d’inspection à la station polaire

L’Etat envoie une mission pour vérifier l’état de la station polaire. De quoi faire remonter la tension avec Alain Hubert.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Il est des dossiers qui décantent et s’apaisent avec le temps. D’autres dont la tension ne fait que croître au fil des années. Celui de la station polaire princesse Elisabeth appartient, chaque épisode le démontre, à la seconde catégorie. Alors que la « saison » menée par Alain Hubert au nom de la Fondation polaire internationale (IPF) qu’il préside touche à sa fin, une « mission d’inspection » envoyée par l’Etat belge s’envole ce matin à destination du Cap (Afrique du Sud) avec le projet de se rendre à la station polaire « entre le 22 et le 24 ». « Ainsi, l’Etat va inspecter sa propriété que d’autres ont occupée pendant quelque temps », ironise un observateur attentif du dossier. Lors de leur dernière réunion les Etats du traité de l’Antarctique du traité ont demandé à la Belgique de faire rapport sur la création, par Alain Hubert pour le compte d’une société russe, d’une piste d’atterrissage située à 60 kilomètres de la station polaire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs