Accueil Opinions Éditos

Présidentielle française: dénoncer, inlassablement, les turpitudes du FN

Que les affaires glissent sur Marine Le Pen en dit long sur l’état d’esprit d’un quart des électeurs.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 2 min

Si François Fillon peut parler d’une injustice, ce n’est que de celle-là. Alors que la campagne du candidat de la droite est plombée par les affaires, celle de Marine Le Pen ne pâtit en rien des mêmes ennuis judiciaires. L’un recule dans les sondages. L’autre est toujours placée en tête du premier tour de la présidentielle. A quelques nuances près, le scandale est pourtant le même. L’ex-Premier ministre est soupçonné d’avoir rémunéré sa femme et ses enfants comme assistants parlementaires alors que la réalité de ce travail laisse de sérieux doutes. La présidente du FN est suspectée d’avoir fait travailler une vingtaine d’assistants parlementaires européens au siège du parti ou comme collaborateurs personnels.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, samedi 25 février 2017, 23:55

    A partir du moment ou l'on dit "tous pourris" et "pas vu, pas pris" la morale n'intervient plus dans une élection . Que le plus capable, gagne . Les braconniers sont souvent les meilleurs garde-chasse . La France a été dirigée par un président honnète qui a été la risée et le désespoir des ses citoyens, et a couté 10 X plus aux citoyens que tous les magouilleurs réunis . Donc, il faut punir les coupables véreux en s'attaquant durement à leur portefeuille , mais toujours profiter de leurs compétences .

  • Posté par Mine , vendredi 24 février 2017, 8:55

    Effectivement, les électeurs de Marine Le Pen partagent la malhonnêteté avec elle. Que la presse analyse constamment ces turpitudes avec le plus d´objectivité possible, c´est notre seule voie de salut.;

  • Posté par De Bilde Jacques, jeudi 23 février 2017, 9:47

    Personnellement, je pense que s'attaquer "inlassablement" au FN et à Marine Le Pen est une erreur. L'opinion antisystème est tellement forte aujourd'hui qu'elle apparaît comme son porte voix. Et les médias, de manière générale et à quelques exceptions près, sont considérés comme faisant partie du système tellement décrié. It suffit de savoir quels sont les propriétaires desdits médias pour se rendre compte, qu'en France, ils sont aux mains de milliardaires et/ou de multimillionnaires. Les Français veulent une alternance plutôt à droite. Alors que l'affaire concernant Marine Le Pen ne l'empêchera pas d'être au second tour, selon les sondages. Ces mêmes sondages qui voient Fillon remonter et passer devant Macron. Par ailleurs, le quinquennat de Hollande a été catastrophique pour la gauche. Une gauche divisée. Et c'est là que le bât blesse. Il est impératif que la gauche s'unisse autour d'un programme commun qui pourrait constituer une réelle alternative progressiste.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs