Accueil Société

«Cherche assistante de sexe féminin»

Le tribunal de travail de Bruxelles a condamné une entreprise pour une discrimination fondée sur le sexe. L’entreprise a été condamnée à verser l’équivalent de trois mois de salaire brut à la victime.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Cela pourrait ressembler à une petite annonce… Mais c’est d’une offre d’emploi dont il s’agit. En novembre dernier, le tribunal de travail de Bruxelles a condamné une entreprise pour discrimination fondée sur le sexe. C’est l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes qui diffuse à présent l’information.

La victime est un homme, qui avait répondu à une offre d’emploi pour un poste d’« assistante administrative ». Toute la description de fonction était rédigée au féminin : « vous êtes très rigoureuse, organisée et débrouillarde ». Estimant qu’il possédait néanmoins les qualifications requises dans le domaine administratif, un candidat masculin a donc postulé… Mais s’est heurté à une fin de non-recevoir, l’employeur lui rappelant qu’il recherchait « comme précisé dans l’annonce […] une assistante administrative, de sexe féminin ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs