Accueil Économie

Quand la Chine s’enrhume, le monde tousse

Le Fonds monétaire international (FMI) abaisse ses prévisions de croissance pour 2015 et 2016.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le Fonds monétaire international (FMI) a abaissé mardi ses prévisions de croissance économique mondiale pour 2015 et 2016, pointant les « risques accrus » liés au ralentissement chinois et à l’accès de faiblesse des autres grands pays émergents.

Le produit intérieur brut (PIB) de la planète ne devrait progresser que de 3,1% cette année et de 3,6% en 2016, marquant à chaque fois un repli de 0,2 point par rapport aux estimations de juillet, selon ces nouvelles projections publiées à Lima, au Pérou, où le FMI et la Banque mondiale tiennent cette semaine leur assemblée annuelle.

Malgré la relative bonne santé des pays riches, Etats-Unis en tête, l’économie mondiale s’apprête ainsi à marquer le pas par rapport à 2014 (+3,4%) et serait même en passe de réaliser cette année sa plus mauvaise performance depuis la récession planétaire de 2009.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs