Accueil Économie

La Banque nationale veut durcir l’accès au crédit immobilier

Pour la Banque Nationale de Belgique, des « poches de risques existent sur le marché belge ». Le régulateur veut décourager les banques à prêter sans un apport du client supérieur à 20 % de la valeur du bien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

Une bulle immobilière est-elle proche d’éclater chez nous ? « Non », rassure la Banque nationale de Belgique. Mais on n’est désormais jamais trop prudent et, pour la première fois depuis longtemps, « des poches de risques sur certains types de prêts sont observées ». Rappelez-vous : l’étincelle qui avait allumé la crise des « subprimes » de l’autre côté de l’Atlantique était les défauts de paiement des ménages américains, à qui l’on avait trop prêté et trop facilement pour qu’ils investissent dans la brique. Non, personne ne veut d’une chute des prix sur les marchés, synonyme également de baisses de croissance et de PIB…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs