Accueil Économie

Faut-il faire une croix sur Facebook?

La justice européenne invalide le cadre juridique des transferts de données personnelles entre l’UE et les USA.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

Faut-il abandonner les services des géants américains du Net, puisque le traitement des données qui s’effectue sur leurs serveurs, aux Etats-Unis, ne respectent pas les règles de la vie privée et qu’ils ferment volontiers les yeux sur la curiosité dévorante des services secrets tels que la NSA, l’agence américaine pour la sécurité ?

Pour de nombreux internautes, la question semble sans objet. Après tout, la plupart des utilisateurs de Facebook ou d’autres plateformes estiment bien anodines les informations qu’ils y dévoilent. Le problème mérite pourtant d’être posé. Les données que l’on fournit à Facebook sont massivement traitées par les algorithmes de l’entreprise californienne. Elles permettront de créer des profils de plus en plus affinés qui seront valorisés auprès de toutes les agences de pub de la planète. Pour un « retour » qui semble assez dérisoire face à ce que Facebook en tirera.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs