Accueil Culture Cinéma

Les Oscars célèbrent la diversité

La 89e cérémonie des Oscars s’est positionnée contre le président Trump. Une protestation souvent discrète mais bien présente. Le tout dans une cérémonie aux accents surréalistes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Si le discours d’ouverture de Jimmy Kimmel n’a pas eu la flamboyance de celui de Chris Rock l’an dernier, l’humoriste et présentateur a bien confirmé que les Oscars restaient une tribune de choix pour faire passer les messages politiques. « Cette soirée est regardée par des millions de personnes aux États-Unis et dans 225 pays à travers le monde dans qui désormais nous détestent et je trouve ça formidable, a dit Kimmel dans son discours d’ouverture. Aujourd’hui, le pays est divisé et les gens attendent de moi que je commence par dire quelque chose qui nous unit. Mais soyons clairs : je ne peux pas faire ça. Il n’y a qu’un seul Braveheart dans la salle ce soir (Mel Gibson, NDLR) et il ne nous réunira pas non plus. Je ne veux pas être trop sérieux mais si chacune des personnes qui regarde ce show reprend contact avec quelqu’un avec qui il est fâché, les choses changeront. Ça commence par nous ! »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs