Accueil Environnement

Quinze mois au pôle Nord pour capter son climat

Première mondiale : l’expédition Mosaic va tenter l’exploit de passer plus d’un an sur la calotte polaire. Pour en saisir le secret du réchauffement. Et dévoiler un « continent inconnu ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

J amais aucune expédition n’est restée plus de deux mois près du Pôle Nord, à cause des conditions extrêmes de survie. Nous ne savons donc pas comment cette partie du monde fonctionne durant une année. Nous savons déjà qu’elle est essentielle pour le climat, notamment parce qu’elle se réchauffe davantage que n’importe quelle partie du globe. Mais comment le fait-il, quels sont les éléments en interaction ? Personne ne le sait », explique le professeur Markus Rex, du Centre Helmholtz pour la recherche polaire et marine, qui co-dirigera l’expédition de recherche Arctique la plus ambitieuse à ce jour.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs