Accueil Opinions Éditos

Emmanuel Macron, le dernier rempart contre le naufrage

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Des idées. De la dignité. Et de l’autorité. C’est peu dire qu’Emmanuel Macron était attendu au tournant. La présentation de son programme était pour lui l’épreuve de vérité. Les Français (et les Européens !) le mettaient au défi : serait-il autre chose qu’une bulle, un hologramme, un opportuniste ramassant dans son fourre-tout des propositions « ni de droite ni de gauche » pour coller à l’air du temps ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Petitjean Charles, vendredi 3 mars 2017, 17:20

    C'est fou comme la modernité se définit, dans les médias, dans la bouche des politiques et des économistes au pouvoir, par une flexibilité accrue du travail, par un salariat à la merci des "entrepreneurs" et de la mondialisation, par des diminutions des charges sociales des entreprises au nom de leur compétitivité, par la restriction des acquis sociaux et par les faveurs au capital. Tout cela nous est présenté comme des lois naturelles qui vont de soi, qui s'inscrivent dans la ligne de l'Histoire. Voilà un parvenu, sorti tout droit de la haute finance, présenté comme le sauveur de la France et, mazette, de l'Europe ! Mais, suis-je bête, l'Europe n'est-elle pas le champ privilégié des financiers ? N'est-ce pas pour cette raison que les peuples n'en veulent plus et qu'ils se jettent dans les bras de l'extrême droite? Aimer Macron c'est aimer la cause de l'extrémisme xénophobe. Alors, de grâce, ne parlez pas de sauveur, tout au plus susurrer "un moindre mal" qui ne résoudra rien.

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 3 mars 2017, 10:17

    Macron a choisi de donner raison à tout le monde. Nous verrons ce que cela donnera. Fillon se place au dessus des Lois, c'est parfois nécessaire, surtout si elles sont "perverses". Cela coûta la vie à Socrate. Mais Fillon a tort sur un point; ne pas rembourser. Et dire que tout ce monde est lié d'une manière ou d'une autre au Bilderberg (tiens, encore une naissance en 1954, le 31 mai). Les journaux, c'est certain, nous cachent les vrais enjeux. Bonne journée Madame Meyskens.

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 3 mars 2017, 10:12

    Macron a choise de donner raison à tout le monde. Nous verrons ce que cela donnera. Fillon se place au dessus des Lois, c'est parfois nécessaire, surtout si elles sont "perverses". Cela coûta la vie à Socrate. Mais fillon a tort sur un point; ne pas rembourser. Et dire que tout ce monde est lié d'une manière ou d'une autre au Bilderberg (tiens, encore une naissance en 1954, le 31 mai). Les journaux, c'est certain, nous cache les vrais enjeux. Bonne journée Madame Meyskens.

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 3 mars 2017, 10:07

    J'aimerais profiter de cet espace pour rafraichir un peu la mémoire des belges. au moment de la promulgation de la Loi sur le "mariage homosexuel", des psychologues ont fait une chose qu'il ne font normalement jamais, s'exposer et manifester contre la Loi. Pourquoi? Parce qu'ils sont homophobes? NON Mais parce qu'il savait le danger de toucher à la différence sexuelle. Si celle-ci est niée, la différence éliminée, trouveraz d'autres manière bien plus dangereuses de s'exprimer (on ne trompe pas l'inconscient,...) par le rejt de l'autre, l'antisémitisme, le retour du Racisme. ET L'HISTOIRE LEUR A DONNE RAISON. C'est tout.

  • Posté par Plahiers Michèle, vendredi 3 mars 2017, 10:01

    Comme bouchon, certes,....

Aussi en Éditos

Piqûre de rappel

L’injection de la troisième dose est enfin au centre de la stratégie et considérée comme l’élément qui va permettre de continuer à vivre quand même un peu normalement.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs