Accueil

A Florange, la rupture entre la gauche et les ouvriers

La « vallée des Anges » ressemble à la « Rust Belt » américaine. Déçue par la gauche, cette terre où frappe la désindustrialisation se laisse bercer par les populistes qui lui promettent plus de protection.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Marre de ces papiers à la Zola ! » Le coup de gueule est signé Michel Liebgott, président socialiste de la communauté d’agglo. En se promenant à Hayange, difficile pourtant de repeindre l’ancienne ville ouvrière aux couleurs de Miro. Sur la colline, une Vierge Marie fait face aux hauts-fourneaux d’Arcelor-Mittal désormais éteints.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs