Accueil Vie privée

Skype, le logiciel clairement obscur

Communiquer gratuitement avec l’autre bout du monde fait désormais partie de notre quotidien. De nombreux utilisateurs ne peuvent plus se passer de Skype. Mais ils ne réalisent pas toujours que leurs données personnelles sortent ainsi de la sphère privée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Même si Skype connaît la crise depuis le rachat par Microsoft en 2011, il compte toujours plus de 300 millions d’utilisateurs. Le logiciel manque pourtant de transparence quant à sa sécurité et à l’utilisation des données personnelles.

Dans sa déclaration de confidentialité, Microsoft cite clairement les données que Skype peut récolter sur ses utilisateurs, et elles sont nombreuses. Nom, prénom, adresse de messagerie, adresse postale, numéro de téléphone, âge, sexe, pays, langue parlée, données de paiement, centres d’intérêt, contacts, données de localisation, contenu des communications, etc. Ce que fait Microsoft de ces données est par contre beaucoup moins clair.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Vie privée

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs