Accueil Culture

Chantal Ladesou: «Je me sens inutile si je ne fais pas rire»

Entre les rôles de bourgeoise française et de prostituée, Chantal Ladesou arpente les planches des théâtres de boulevard. Une identité qu’elle assume aujourd’hui parfaitement.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Bruxelles Temps de lecture: 4 min

Sa voix est reconnaissable entre 1.000, ses jambes fines et élancées sont souvent mises en valeur grâce à une paire de chaussures à la semelle rouge et son carré blond traverse les décennies. Chantal Ladesou est aujourd’hui considérée comme la reine du boulevard, une référence en matière d’humour. Pourtant, cette popularité est arrivée sur le tard.

Vous avez étudié le théâtre au cours Simon, joué dans un film de Luis Buñuel, dans des dizaines de pièces de théâtre mais le grand public n’a fait votre connaissance que dans les années 90. Comment expliquez-vous cette célébrité tardive ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs