Accueil Monde

Fillon, déterminé mais prêt à dialoguer

François Fillon assure ne pas être autiste. Mais il n’autorise personne à décider à sa place de son éventuel retrait. Il viendra ce lundi s’expliquer devant son parti. D’ici là, Alain Juppé sera sorti du bois.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

J e ne suis pas autiste. Je vois bien les difficultés. Je ne suis pas jusqu’au boutiste, enfermé dans une certitude. Mais il n’y a pas d’alternative  ».

En quelques mots François Fillon a mis (en partie) fin aux spéculations dimanche soir. Non, il ne renoncera pas à sa candidature. Et non, il n’autorisera personne à le « débrancher » de la course présidentielle, une élection qui, dit-il, n’est pas l’affaire d’un parti mais relève d’une rencontre avec le peuple. Mais il accepte de discuter. Le toujours candidat de la droite se rendra donc ce lundi soir au bureau politique convoqué par son parti. La réunion promet d’être houleuse.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs