Accueil Société

Philo et citoyenneté: les profs de morale (re)montent au front

Pour enseigner l’EPC, il faudra avoir suivi un vrai cours de... 320 heures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Difficile de l’ignorer : en octobre 2016, une Education à la philosophie et la citoyenneté (EPC) a été introduite dans la grille-horaire des écoles officielles (le secondaire suivra en 2017). Pour cela, on a réduit la religion/morale (RM) de 2 à 1 heure/semaine. L’EPC est/sera donc un moyen, pour les profs de RM, de compenser leurs pertes d’heures.

Aujourd’hui, pour donner EPC, il faut juste avoir suivi une formation à la neutralité – c’est un cours d’une vingtaine d’heures dont est dispensé le prof de morale, naturellement formé à la neutralité.

En 2020 démarre le régime définitif. Et là, ça se corse. Pour enseigner l’EPC, il faudra avoir suivi un vrai cours, à l’université ou en haute école. Son contenu et son volume sont encore en débat à la Communauté française et à l’Ares (l’Académie de recherche et d’enseignement supérieur).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Leleux Claudine, mercredi 8 mars 2017, 7:24

    Il serait utile que le Parlement publie le référentiel des compétences terminales pour l'EPC de façon que beaucoup d'enseignants de morale se rendent compte qu'une formation en didactique du philosopher et de l'éducation à la citoyenneté les aidera à entreprendre la mise en œuvre des 24 unités d'acquis d'apprentissage prévus par le référentiel, eux qui ont toujours eu à cœur de donner un cours de qualité.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs