Accueil Société

Bastogne: 14,7% hommes, 1,5% femmes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

A Bastogne, choisir un nouveau nom de rue oblige souvent à se plonger dans l’histoire de la Deuxième Guerre mondiale et de la bataille des Ardennes. L’an dernier, l’autorité communale a donné aux rues du petit village de Noville les noms des personnes qui y furent fusillées par les SS le 21 décembre 1944. Parmi ces civils figuraient Auguste Lutgen, le grand-père de l’actuel bourgmestre et président du CDH. Toutes ces victimes étaient des hommes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs