Accueil Opinions Éditos

Nous devrions tous être féministes

Il y a quelque part, dans ce monde déboussolé, fracturé, divisé, des femmes qui veillent et sont prêtes à marcher.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 5 min

C’était l’année dernière, en mai. Nous avions été invitée à participer à un débat sur les droits des femmes, organisé par Le Congrès des Femmes polonaises. Nous nous y étions rendue par égard pour Agata, l’amie d’un ami. Ces « happenings pour femmes », c’était utile bien sûr, mais ce n’était pas notre mode de combat. Le féminisme ? Nécessaire, sans doute mais cela ne nous avait jamais comme tel, mobilisée. Les rubans roses, les rassemblements de militantes, bof. Défendre les égalités de droits, bien évidemment ! Nous avions écrit des centaines de textes, d’éditoriaux, de reportages sur ce thème qui est au cœur de la ligne éditoriale du Soir. Mais « féministe », cela sonnait un peu comme sectaire, peut-être même vieux jeu, si nous étions sincère.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Cornet Annie, mardi 14 mars 2017, 12:35

    Très belle article ... merci à son auteure pour ce partage. Le féminisme cela a d'abord été une belle histoire de solidarité ou comment on fait du particulier (de l'histoire de chacune) des luttes collectives.

  • Posté par Cornet Annie, mardi 14 mars 2017, 12:36

    J'ai même féminisé "article!"

  • Posté par Coets Jean-jacques, mercredi 8 mars 2017, 22:09

    les femmes ont besoin de convaincre les hommes ! J'ai toujours voté pour des femmes et de préférence d'origine immigrée et j'en suis fier ! J'ai éduqué ma fille sur un stricte pied d'égalité avec les hommes et quand je vois ce qu'elle fait aujourd'hui je me dis que j'ai fait qqch de bien. Mais je sais que malheureusement elle va encore devoir se battre, et ce n'est pas juste. Le poête a dit que la femme est l'avenir de l'homme !!!

  • Posté par Plahiers Michèle, mercredi 8 mars 2017, 11:20

    relu Se battre pour un droit est toujours l'aveu d'un échec. Le droit ne nécessite aucun combat, il s'impose de fait;

  • Posté par Plahiers Michèle, mercredi 8 mars 2017, 10:48

    Ce battre pour un droit est toujours l'aveu d'un échec. Le droit ne nécessite aucun combat, il s'impose de fait;

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs