Accueil Société

Quand l’enseignant devient un secouriste

La Croix Rouge apprend les gestes qui sauvent à des professeurs. Qui les apprennent à leur tour à leurs élèves. Simple et de bon sens.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Cela s’est passé le 16 février, à Mouscron, à l’école Pierre de Coubertin. Une élève de 11 ans subit un malaise. Deux institutrices se précipitent, analysent la situation et pratiquent un massage cardiaque. Après quelques minutes, la fille se remet à respirer. Ces deux enseignants connaissaient les gestes qui sauvent. Et elles ont… sauvé.

Beaucoup de professeurs (l’immense majorité…) auraient été incapables d’intervenir à bon escient. Un régent en histoire-géographie n’a pas été sensibilisé aux techniques du massage cardiaque ou aux soins à apporter à une brûlure. Dommage. Les écoles sont des lieux de vie où les incidents sont fréquents. Avec des enseignants préparés à porter secours, on gagnerait beaucoup de temps. A priori, on peut se dire qu’on est là dans l’anecdotique. Et si on admettait que le sujet est tout simplement… vital ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs