Accueil Culture

Des graffeuses s’emparent du Soir

Le Soir a demandé à quatre artistes féminines du mouvement hip-hop de l’illustrer librement, à travers l’ensemble des rubriques de notre quotidien.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

La Journée des femmes est née en 1911, aux Etats-Unis, de la lutte contre les discriminations au travail et pour l’obtention du droit de vote. Un siècle plus tard, le combat pour l’égalité de traitement entre hommes et femmes reste d’actualité. Le Soir a demandé à quatre artistes féminines du mouvement hip-hop de l’illustrer librement, à travers l’ensemble des rubriques de notre quotidien.

Pour nous ouvrir grand les yeux, Veneno, Zouwi, Makoto et Madame La Belge ont sorti leurs crayons, leurs plumes, leurs couleurs, leurs palettes. Les quatre graffeuses, dont les créations sont exposées dès aujourd’hui au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles dans le cadre du Festival La Belle Hip Hop, ont tagué pour nous les enjeux de la Journée des femmes. Leurs dessins invitent au respect et à ne jamais baisser la garde dans la défense des libertés.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

«Nope»: film ovni et ambitieux

Très attendu, le troisième long-métrage de l’inventif Jordan Peele sort ce mercredi dans nos salles. Horreur, science-fiction, western et commentaire socio-politique au programme. Petit décryptage…

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs