Accueil Monde

Ali Aarrass en est à 44 jours de grève de la faim

Condamné à 12 ans de prison au Maroc, le Belgo-Marocain mène une grève de la faim. Sa sœur a pu le voir ce jeudi dans sa prison à Salé. Ses impressions n’ont rien de rassurant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Farida Aarrass vient de voir son frère Ali. Un moment d’émotion. Dans sa prison de Salé, à côté de Rabat, Ali Aarrass observe depuis le 25 août dernier une grève de la faim. « J’ai fondu en larmes quand nous nous sommes retrouvés, confie-t-elle par téléphone depuis le Maroc. J’avais peur qu’on nous fasse des problèmes pour le voir, ma fille et moi. Mais cela s’est passé très simplement, on nous a mis une salle à disposition dans la prison. Ali nous attendait assis sur une chaise, il avait demandé qu’on cache sa chaise roulante. Il est très amaigri, mais reste déterminé ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs