Accueil Belgique Politique

Pacte d’excellence: voici l’agenda des réformes

Les auteurs de la réforme ont fixé le calendrier des mesures.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Rejeté par les enseignants, à la mi-février, le Pacte d’excellence a été affiné. Ses auteurs (les représentants des syndicats, des pouvoirs organisateurs et des associations de parents) s’y sont encore employés, mardi, au cours d’une réunion qualifiée de « difficile » et « tendue ». Mais le résultat est là. Les syndicats estiment avoir obtenu une série d’engagements substantiels (lire par ailleurs) et, surtout, ils ont obtenu cet échéancier des mesures, et dont l’absence avait été sèchement critiquée par tous les partenaires concernés.

Le voici, cet échéancier. Impossible, bien sûr, de le développer en intégralité (le Pacte, c’est 320 pages et une centaine de propositions de réformes).

En voici les plus marquantes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 9 mars 2017, 18:05

    Il serait fondamental que les membres du PACTE, les parents et aussi et surtout les élèves lisent l'article que publie Le Soir ce jeudi 9 mars : "Comment le manque de sommeil altère durablement le cerveau des adolescents".Peut-être, comprendraient-ils tous que les enseignants ne sont pas responsables du manque d'attention des élèves et que les mesures prises par le PACTE ne peuvent ,dès lors aboutir.

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 9 mars 2017, 14:12

    Les remédiations ne peuvent être efficaces que si les élèves "daignent" travailler, ce qui est loin d'être acquis.En outre ,il est incroyable que les acteurs du PACTE responsabilisent les seuls enseignants du taux d'échecs "faramineux" en FWB.Ils ignorent donc l'influence négative de notre société de consommation et du tout tout de suite sur les élèves!!!!De même que l'effet dévastateur des écrans en tout genre ; ce sont eux les véritables responsables de la situation dramatique de l'école d'aujourd'hui mais ils n'en parlent pas parce qu'il y a des intérêts financiers exorbitants en jeux et qu'il craignent de s'y attaquer?Au lieu de tout rejeter la faute sur les enseignants, ils feraient mieux de faire une vaste campagne d'information de toute la population sur les dangers qui détruisent le psychique et le physique.

  • Posté par Jaspers Marie, jeudi 9 mars 2017, 13:52

    Il n'est pas croyable que les acteurs du PACTE ignorent que les évaluations formatives ne sont pas prises en considération par les élèves : que les pédagogues le veulent ou non, les élèves travaillent pour des "points" donc pas pour les évaluations formatives, qu'ils ne prennent pas au sérieux car pour eux, elles ne comptent pas.Je connais très bien les élèves vu que je fais 20 h de remédiation par semaine.Contrairement à ce que prétendent les inspecteurs, s'occuper d'élèves en difficultés permet d'avoir une idée très juste de ce qui se passe dans les classes, quelles sont les positions des élèves, en général, vis-à-vis de l'école , du niveau des cours (car ce que n'imaginent pas les inspecteurs c'est qu'il n'y a pas de cours pour élèves forts et pour élèves faibles).

  • Posté par Parmentier Luc, jeudi 9 mars 2017, 13:27

    Tronc commun dans 10 ans ....? Il est déjà en route depuis quelques années : Ceb réussi grandement ...; CE1d même remarque surtout en français et délibé bien favorable aux élèves par rapport à ce CE1d .....conséquences : il suffit de remarquer la chute du nombre d'élèves en 1° différenciée et surtout en 3° qualification technique ...! Evident ...car ces formations coûtent plus chers en NTPP par rapport à une année plus générale (commune) .....Alors choix pédagogique ? ou financier ...non peut-être...?

  • Posté par Parmentier Luc, jeudi 9 mars 2017, 13:17

    Est-ce vraiment cela qui va solutionner le manque d'enseignants en CF......?Avant-hier , le JT de la rtbf était interpellant : d'une part l'info de la rencontre pour le Pacte avec négociations et idées de grandeur (....) , d'autre part le reportage d'une école fondamentale qui ne parvenait pas à trouver des remplaçants , la directrice encadrant une trentaine d'élèves et répondant au téléphone , une retraitée venue également en dépannage .... Surréalisme ? Réalité chaotique ? Non peut-être ..

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs