Accueil Économie Emploi

Les métiers lourds sont-ils seulement des métiers d’hommes?

Une étude révèle que la présence des femmes dans une série de métiers dits « lourds » est en baisse depuis 2011. Un constat difficile à expliquer et qui est davantage marqué en Wallonie qu’en Flandre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

A l’occasion de la journée des droits des femmes qui a eu lieu le 8 mars, Acerta, la société spécialisée dans les ressources humaines, s’est penchée sur la place des femmes dans le monde du travail. La société a étudié, entre 2011 et 2017, la présence des femmes dans 17 métiers dits « lourds ». Ces derniers sont ceux considérés comme typiquement masculins et regroupent, par exemple, les fonctions dans le domaine de l’industrie du métal et du bois ou encore des métiers manuels comme les garagistes et les électriciens.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs