Accueil Opinions Éditos

Turquie: le piège d’Erdogan aux Européens

Y avait-il moyen, côté néerlandais, d’éviter de servir ainsi la soupe à l’homme fort d’Ankara ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

Electoralisme contre électoralisme, démagogie contre démagogie… Alors qu’il peine à mobiliser son électorat en soutien au virage autoritaire qu’il a décidé de soumettre à référendum, le président Erdogan a jugé nécessaire de polariser encore plus sa campagne électorale. En faisant annoncer sans crier gare à son ministre des Affaires étrangères qu’il allait débarquer aux Pays-Bas, puis en envoyant sa ministre de la Famille de façon tout aussi cavalière par voie terrestre, Erdogan a tendu un piège aux autorités néerlandaises dans lesquelles celles-ci se sont jetées avec volupté, au son de la fanfare populiste de Geert Wilders. Filmée par une nuée de caméras, la scène de la jeune femme sermonnée par un agent puis raccompagnée sous escorte policière à la frontière allemande fut l’une des meilleures images électorales offertes au président turc qui se rêve présidentissime. Merci Rutte, merci Wilders. (Lesquels dans leur for intérieur remercient aussi Erdogan.)

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Feytons Frédéric, mardi 14 mars 2017, 1:21

    C'est un régime autoritaire qui se met en place en Turquie, et il est vraiment temps qu'on arrête, nous européens que nous sommes, d'être les représentants du "Ouh là là c'est pas gentil ce que vous faites, j'aimerais bien que vous arrêtiez, s'il vous plaît arrêtez !". Comment peut-on critiquer les Pays-Bas pour ne pas s'être laissé dicté la loi par un pays étranger ? Regardons le déroulement du scénario, c'est de la pure provocation de la part de la Turquie, à laquelle les Pays-Bas ont répondu bien sûr... mais doit-on leur en vouloir pour cela ? Il est vraiment temps que tout le monde se rende compte que des dirigeants forts, des leaders sont absolument nécessaires dans le contexte actuel et *surtout* qu'il est vital que les extrêmes ne soient pas les seuls à fournir ces leaders ! Par pitié chers partis modérés, par pitié, trouvez vous de vrais leaders avec de vraies opinions qui prennent de vraies actions, on court à la catastrophe autrement !

  • Posté par Kupferman Alain, lundi 13 mars 2017, 15:46

    Erdogan accepterait-il que par exemple, un ministre britannique tienne un meeting en Turquie sur le Brexit ? Probablement non.....

  • Posté par Plahiers Michèle, lundi 13 mars 2017, 15:17

    .over-blog.com/0/05/17/99/DOSSIER1/LAWRENCE-D-ARABIE-de-ANTHONY-NUTTING-ARCADIE-111.pdf

  • Posté par Plahiers Michèle, lundi 13 mars 2017, 15:15

    Pour comprendre ce qui se passe dans l'Europe il est intéressant de refaire un retour historique sur l'histoire de Lawrence d4arabie. Tiens, l'Ecosse réclame son indépendance. De nombreux psys se sont penshés sur l'homosexualite de lawrence ainsi que celle du Hollandais Volant. Ne fuyons-nous pas avant tout ce qui nous tente...?

  • Posté par Van Steen Willy, lundi 13 mars 2017, 13:42

    Si la diaspora turque veut écouter les discours électoralistes d'Erdogan, qu'ils se rendent en Turquie! Erdogan n'a pas à interférer dans nos pays pour faire sa propagande! Nous sommes des Etats souverains et non des plateformes électorales pour des gens qui ne sont pas de chez nous! Voilà ce que c'est que d'accorder la double nationalité aux émigrants! Ou ils sont d'ici, ou ils sont de là-bas, mais pas les deux, ils ne sont pas bicéphales et n'ont pas le don d'ubiquité ! Accepter chez nous la propagande d'un autre pays , quel qu'il soit, c'est renoncer à notre propre souveraineté!

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs