Accueil Société

Les Turcs de Bruxelles: «Marre de la contre-propagande de l’Europe»

Après un week-end marqué par la crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas, et les manifestations qui en ont découlé dans la diaspora turque, reportage dans le quartier turc de Bruxelles.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

« N ous avions un city trip prévu pour Amsterdam… Mais cette histoire nous fait une mauvaise publicité !  » Depuis le bureau de l’agence de voyages dans laquelle elle travaille, située chaussée de Haecht, Kubra, 30 ans, constate bien malgré elle les effets de la crise diplomatique entre la Turquie et les Pays-Bas. Sur les réseaux sociaux, dans les commentaires liés à leur offre commerciale à destination de la capitale voisine, les appels au boycott se multiplient.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Weissenberg André, mardi 18 avril 2017, 16:06

    Au sous-chapitre "Mon Lundi républicain" de son livre "Décomposition française: comment en sommes nous arrivés là?", Malika Sorel souligne que le premier ministre Turc (pas Davutoglu, mais bien Erdogan!) tire parti du relativisme culturel imposé par la gauche sous couvert d'anti-racisme (qui participe au problème d'identité et suscite le communautarisme), et enjoint à ses compatriotes de profiter de la double-nationalité (possible aussi en France). "De prendre la nationalité française, de refuser l'assimilation et de promouvoir la langue et l'identité turques!" Il le fait régulièrement depuis 2008, et il l'a fait ailleurs aussi, notamment en Allemagne. C'est évidemment totalement inadmissible, à fortiori lorsqu'il vise les gens qui sont nés ici! Le plus simple serait donc bien de supprimer cette possibilité d'avoir la double nationalité.

  • Posté par Hubin Olivier, lundi 17 avril 2017, 20:38

    Je ne me préoccupe pas des Turcs habitant en Turquie mais de ceux qui résident en Belgique et qui ont la double nationalité : Je n'ai pas à me faire traiter de nazi, de faciste et de terroriste par le président de la Turquie. Monsieur Erdogan, vous insultez Tous les Turks de Belgique même si 75% n'ont pas l'air de s'en rendre compte

  • Posté par Weytsman Armand, mardi 14 mars 2017, 12:04

    Le POUVOIR, toujours le POUVOIR ! La démocratie cessera d'exister en Turquie.

  • Posté par Arnould Philippe, lundi 13 mars 2017, 20:09

    « Erdogan est déjà tout puissant. S’il voulait faire de mauvaises choses, il l’aurait déjà fait. » Alors pourquoi un référendum ?

  • Posté par Coban Emre, mardi 14 mars 2017, 11:45

    Parce qu'il répète toujours que c'estson people qui décide:)

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs