Accueil Environnement

Les eaux wallonnes s’améliorent timidement

L’ouverture de la pêche à la truite, c’est ce samedi 18 mars. En surface et en sous-sol, cela va un peu mieux pour les eaux wallonnes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

« S ituation défavorable et une tendance non évaluable. » Tel est le bilan des eaux wallonnes que dresse le dernier état de l’environnement. Sur les 354 masses d’eau de surface wallonnes, et sur la période 2009-2013, 57 % ne sont « globalement pas en bon état ». Et 40 % des masses d’eau souterraines (13 sur 33) sont également en mauvais état.

Les raisons de ce mauvais état relatif – sanctionné par des données fort anciennes – sont connues : un assainissement encore insuffisant des eaux usées, les activités agricoles (relâchage de nitrate, épandage de pesticides) et les activités industrielles.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Environnement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs