Accueil

Pacte d’excellence: la charrue avant les bœufs

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 1 min

Dans la dernière publication de la Ligue de l’enseignement, Roland Perceval, le président de l’association pédagogique, estime que, en dépit de deux ans de travail, le Pacte d’excellence est « très largement décevant. » Pourquoi ? « Il n’y a rien à faire, en Communauté française, on a toujours mis la charrue avant les bœufs. » Pour la Ligue, la véritable amélioration de l’école passera par la réforme de la formation initiale des enseignants. « Quand est-ce que l’on va se rendre compte que l’autonomie des chefs d’établissement, entourés d’enseignants motivés et bien formés, est la clé de la réussite ? » Roland Perceval ajoute que la Communauté française observe volontiers les pratiques des pays voisins, mais sans jamais en tirer de leçon. « Peut-être que là où cela marche, c’est parce que c’est l’élève qui est au centre des préoccupations, tout comme la formation des enseignants. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs