Accueil Immo

Mipim 2017: Querton-JLL, chronique d’un divorce

Vincent Querton n’est pas au Mipim cette année. Et pour cause, puisqu’il n’est plus repris dans l’organigramme de JLL, une société au sein de laquelle il a travaillé pendant quatorze ans. En place depuis janvier, Jean-Philip Vroninks assume la fonction de responsable du Belux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 4 min

La nouvelle a causé une certaine surprise dans le microcosme de l’immobilier : Vincent Querton n’est plus le CEO du Benelux chez JLL. Il n’occupe même plus aucune fonction au sein du courtier en immobilier professionnel puisqu’il a purement et simplement quitté la société. L’annonce de son départ n’a été rendue publique que la semaine dernière, mais il a quitté ses fonctions depuis la fin février.

Vincent Querton y aura passé quatorze années de sa vie, en reprenant d’abord la direction de la Belgique et du Luxembourg en janvier 2003, puis en acceptant la fonction de grand patron du Benelux en 2012.

Difficile de savoir ce qui s’est exactement passé puisque l’intéressé est tenu au plus grand secret au terme de négociations que l’on imagine âpres (tendues ?) avec la direction de Londres. Et chez JLL Belgique, c’est plutôt motus et bouche cousue…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs