Accueil Sciences et santé

Le glyphosate, base active du Roundup, est-il vraiment cancérogène?

Au sein de l’Union Européenne, la distribution des pesticides qui contiennent cette molécule suscite le débat.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le glyphosate, principe actif du Roundup de Monsanto et de centaines d’autres désherbants, est au centre de polémiques scientifiques et politiques depuis des années. Les conclusions des experts de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) ce mercredi jettent un nouveau pavé dans la mare. Selon eux, la substance herbicide ne doit pas être classée comme cancérogène.

1

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Louis Bruno, mercredi 15 mars 2017, 20:19

    Pas mal l'article. L'utilisation la plus problématique de Glyphosate consiste en les applications sur des plantes transgéniques comme désherbant. Ces plantes transgéniques sont les seules à y résister... avec les consommateurs de ces plantes mais on ne sait pas pour combien de temps, ni quels sont les dégâts que cela occasionne sur nos faibles organismes. Tiens, c'est bizarre, c'est le seul usage auquel aucune législation n'a jamais touché. Qui en parlera?

  • Posté par Arnould Philippe, mercredi 15 mars 2017, 17:11

    Crises cardiaques en masse chez les khmers verts.

Aussi en Sciences et santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs