Accueil

Cécile Vanderpelen: «On parle de l’islam comme un phénomène presqu’exotique»

Que est l’état des religions et de la laïcité aujourd’hui en Belgique ? Eclairage en trois points avec Cécile Vanderpelen-Diagre, co-auteur du rapport annuel de l’Observatoire des Religions et de la Laïcité, ORELA.

Temps de lecture: 2 min

Les cours de religion et de morale ?

Cécile Vanderpelen-Diagre : En 2015-16, en Fédération Wallonie-Bruxelles, les élèves de l’enseignement secondaire officiel se répartissent principalement entre les cours de morale (55 %), religion catholique (20,5 %) et religion islamique (18,5 %). En Région de Bruxelles-capitale, le cours de religion islamique est le plus fréquenté (46,5 %), suivi du cours de morale (28,7 %) et de celui de religion catholique (12,5 %). Cette répartition illustre dans une certaine mesure un phénomène propre à la réalité urbaine, plus multiculturelle que les zones rurales. Donc, on observe ces mêmes tendances, même si moins accentuées, à Liège ou à Charleroi, par exemple.

L’islam dans les médias belges ?

Cécile Vanderpelen-Diagre : En 2015, déjà, nous avons calculé que le nombre d’articles mentionnant le prophète Mohamet a été quasiment multiplié par trois dans la presse francophone ; les occurrences des mots islam et mosquée ont presque doublé tant dans la presse francophone que dans la presse néerlandophone. Par ailleurs, nous avons observé que l’islam est plus souvent évoqué dans un contexte négatif, anxiogène lié à la violence ou au terrorisme, plutôt que dans un contexte positif, lié par exemple à l’art ou à la civilisation islamique.

Les fêtes religieuses dans les médias ?

Cécile Vanderpelen-Diagre : Des événements tels que le ramadan ou la célébration de l’Aïd-el-Kébir sont l’occasion de donner un coup de projecteur sur la deuxième religion pratiquée en Belgique. On parle alors souvent de l’islam comme un phénomène encore relativement étranger à la globalité du corps social, presqu’exotique… En revanche, lorsque les fêtes catholiques sont abordées – il est vrai, de moins en moins souvent –, elles le sont en présupposant que l’audience est familiarisée avec le contenu et la forme des célébrations évoquées…

Judaïsme, christianisme, islam : courte évocation des trois religions monothéistes en vidéo.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

22 mars, un an après: dossier spécial Face à nos peurs La voix des politiques Les musulmans pluriels Les ressources

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une