Accueil Monde

Sûr de sa victoire à la présidentielle, Loukachenko compte renouer avec l’Europe

Pour être réélu dimanche, le président biélorusse s’est montré en garant de la stabilité et de la paix face à la guerre dans l’Ukraine voisine. L’Europe pourrait détendre ses relations avec ce régime considéré jusque-là infréquentable.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Les yeux brillent toujours mais la voix s’est durcie. Un mois et demi après avoir été libéré de prison, Mikola Statkevitch veut profiter de la présidentielle de dimanche pour relancer la lutte contre le régime d’Alexandre Loukachenko. « Il faut construire une nouvelle Biélorussie ! Je n’ai pas d’autres choix de vie que de continuer mon combat… », confie ce vétéran de l’opposition, attablé dans un restaurant du centre de Minsk. Deux jeunes viennent le saluer mais, craintifs, refusent de parler à un journaliste étranger et s’esquivent.« Ce n’est plus possible de vivre dans un tel climat de peur… », proteste Mikola Statkevitch. Arrêté peu après sa défaite à la présidentielle de 2010, il a été gracié en août pour des motifs d’« humanisme ». Il ne peut pas être candidat à la présidentielle de demain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs