Accueil

Collecte

Article réservé aux abonnés
Journaliste service Bruxelles Temps de lecture: 1 min

« Rien ne va plus »

Après le syndicat libéral, c’est au tour de la CSC de ruer dans les brancards contre la réforme des collectes. « Plus de 3 mois après la mise en place de la réforme, rien ne va plus à Bruxelles Propreté ! », attaque le syndicat chrétien, qui dénonce notamment le manque de personnel et de matériel. Un exemple ? « L’engagement de personnel supplémentaire n’a pas été réfléchi. Les locaux ne sont plus adaptés au nombre de travailleurs qui, eux, se changent dans les couloirs. » Ou encore : « Par professionnalisme, les ouvriers acceptent de faire des heures supplémentaires, ils prennent des risques en roulant avec des véhicules en surcharge, en collectant de façon imprudente. Aucune mesure pour le bien-être et la sécurité des travailleurs n’a été prise avant cette réforme. » Et le syndicat de conclure en annonçant « des actions de mécontentement » dès ce lundi.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs