Accueil Sports Athlétisme

Comment le 22 mars 2016 a changé la vie du marathonien Koen Naert

L’athlète flandrien, 22e et premier Belge lors du marathon des Jeux olympiques de Rio, ne vit pas que pour son sport. Infirmier de formation, il était aux premières loges lors des attentats de Zaventem et Bruxelles et en a tiré de sérieuses leçons.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

Dans ses bras, son fils Finn, né il y a neuf semaines, s’endort au son de sa voix. Koen Naert le dit volontiers : à 27 ans, il connaît aujourd’hui la plus belle période de sa vie, « une sorte de félicité » dont il dit s’émerveiller tous les jours. Pour ce jeune père, jeune marié, jeune propriétaire d’une maison qu’il a fait construire à Oostkamp, dans sa Flandre occidentale natale, meilleur marathonien belge du moment avec une 22e 

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs