Accueil

«Un métier de cœur»

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 1 min

Outre 57 places en crèches privées, la Ville de Genappe dispose avec les Patachoux d’une capacité d’accueil de bambins de 79 équivalents temps plein. Entretien avec l’échevine Stéphanie Bury (MR-IC), qui dispose d’un budget annuel de 250.000 euros.

Pourquoi ce co-accueil ?

C’est pour permettre du choix et des services pour nos bouts de choux. Mais c’était important que la Province nous aide. Les accueillantes n’ont pas de salaire, juste une indemnité journalière de 20,75 euros par jour et par enfant présent. C’est un métier de cœur… La Ville offre, elle, 1.250 euros après 18 mois d’activité, et prend en charge les assurances responsabilité civile, accidents de travail et accident pour les enfants.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs