Accueil Belgique

Les villes à la recherche de leur espace public perdu

Démocratie participative, mobilité, vivre ensemble… : plus que jamais, la ville se situe au cœur de la plupart des enjeux politiques. 2e volet de notre série : l’espace public.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

C’est le plus grand piétonnier d’Europe, s’enorgueillissent ses concepteurs : 50 ha quasiment d’un seul tenant. La Ville de Bruxelles a frappé un grand coup, le 29 juin. Depuis, le projet attire autant de critiques que de visiteurs. Tant de bruit pour un aménagement amenant tant de calme… A réaménager d’ici à 2018 (budget : 20 millions) : Bruxelles n’a pas encore ce qu’au Japon on appelle un « hokōsha tengoku », un « paradis des piétons ». Et pourtant, de New York à Angers, Bordeaux, Copenhague ou Strasbourg, des villes démontrent l’immense plus-value des zones réservées aux piétons. A Paris, les grandes places comme Nation, Bastille, Madeleine ou Montparnasse vont être repensées dans cet esprit.

Les solutions aux problèmes de mobilité urbaine sont largement disponibles déjà. On n’a pas le choix. La santé, la cohésion sociale et l’économie sont à ce prix.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs