Accueil Belgique Politique

Des listes d’ouverture plutôt que des listes MR pour 2018

En vue des prochaines élections communales, des libéraux optent pour de larges alliances autour d’un projet pour leur ville ou commune, plutôt que de se présenter sous la seule bannière bleue. C’est le cas à Mons et Molenbeek. Liège et Hannut y réfléchissent aussi.

Article réservé aux abonnés
Cheffe adjointe du service Politique Temps de lecture: 5 min

Dans le contexte de méfiance politique actuel, les sigles des partis seraient-ils devenus un handicap électoral ? A tout le moins, les partis (plus ou moins) traditionnels constituent-ils désormais un frein ? Toujours est-il qu’à côté des traditionnelles «  Listes du bourgmestre  » ou «  Intérêts communaux  », les « listes d’ouverture » ou « de rassemblement » se développent. La preuve par le MR, en vue du scrutin communal d’octobre 2018.

Que ce soit dans les emblématiques villes ou communes de Mons, Molenbeek, voire Liège ou Hannut, les libéraux ne se présenteront en effet plus (ou pensent à ne plus se présenter) sous le logo MR dans un an et demi. Mais sous une bannière plus large, moins étiquetée ; et, surtout, autour d’un projet fédérateur.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs