Accueil Société

Cela s’est passé un 22 mars : «La perpétuité pour Kim De Gelder»

Justice : Un verdict implacable, une peine à la mesure de ses crimes, des victimes soulagées

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 6 min

(article paru le 23 mars 2013)

Ses derniers mots ont résonné comme un aveu. Kim De Gelder, le tueur de la crèche de Termonde (deux bébés et une puéricultrice tués) et de la septuagénaire de Vlasene Elza Van Raemdonck, elle aussi tuée à coups de couteau en janvier 2009, a pour la première fois (et la dernière) exprimé des regrets d’une voix hésitante alors que les jurés et la Cour allaient se prononcer sur sa peine, fatalement la plus lourde, après un verdict de culpabilité entière.

D’une voix hésitante, hachée de « heuu », il s’est excusé des assassinats commis, de ces torrents de peine infligés aux familles de ses victimes. « Même si vous ne me croyez pas, sachez que je m’excuse pour ce que j’ai infligé aux victimes et à la société. Je sais que c’est la dernière fois que je pourrai parler, mais j’exprime mes regrets. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs