Accueil Opinions Cartes blanches

IVG: on n’interrompra jamais le travail de la raison

Les propos sur l’IVG tenus par Stéphane Mercier, chargé de cours à l’UCL, en ont heurté plus d’un. Le secrétaire général des jeunes CDH dénonce ce discours moraliste chrétien anti-progressiste et plaide pour la sortie de l’IVG du code pénal.

Carte blanche - Temps de lecture: 2 min

Dès lors qu’on prétend s’exprimer d’un point de vue scientifique et singulièrement dans une enceinte académique, la rigueur doit être de mise : un enseignant doit être précis dans ses mots et ses expressions ; c’est une exigence nécessaire avant toute réflexion sur une liberté précisément bien nommée « académique ». Les propos de mon ancien collègue à l’UCL Stéphane Mercier, assimilant l’avortement à un « meurtre » sont, sur ce point précis, profondément choquants.

Non, l’IVG n’est pas un « meurtre », c’est un « délit excusé ». Rappelons, ensuite, qu’à aucun moment – et qui plus est dans une Université – un prescrit religieux ne peut se placer au-delà d’un prescrit juridique.

Observons d’ailleurs que les propos de Stéphane Mercier ont quelque chose d’outrancièrement partisan : son discours n’est pas argumenté, il est entièrement à charge, il n’use pas des termes corrects et il est évidemment potentiellement blessant et culpabilisant. Quel désastre éducatif et pédagogique.

En tant que jeune CDH, formé à la philosophie et à la théologie (qui plus est à l’UCL), il me paraît important de rappeler ceci : être humaniste ce n’est pas tomber dans cette forme nauséabonde de radicalisation qu’est le moralisme chrétien culpabilisant et anti-progressite.

Il faut d’ailleurs saluer le positionnement très clair et immédiat des autorités de l’UCL qui se sont immédiatement distanciées des propos de Stéphane Mercier.

A titre personnel et au vu de ce contexte, je pense qu’il faut être plus que jamais vigilant et proactif. Devant des signes inquiétants, venant de tous les côtés, je fais partie de ceux qui pensent qu’il est urgent de changer de paradigme et, pour y arriver et pour y travailler de façon respectueuse des droits de chacun/e, de se positionner en faveur de la sortie de l’IVG du code pénal. Nous sommes au XXIe siècle enfin ! Ce serait là un signe de courage pour faire comprendre qu’il s’agit d’œuvrer, en dehors de toute passion, à l’émancipation et à cette « difficile liberté », comme le dit Levinas, contre les citadelles de la bien-pensance.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Lavenne Eric, samedi 25 mars 2017, 7:40

    De part et d'autre , on sort de plus en plus souvent des contextes réels; afin de se "taper" dessus .Enfin: qui ne sait faire preuve d'abstraction , est ?? devinez ??

  • Posté par Watrin Martial, jeudi 23 mars 2017, 18:59

    Quel charabia! Le moins qu'on puisse vous demander, Monsieur, c'est de savoir écrire, c'est-à-dire de vous exprimer clairement, sans les clichés habituels ("nauséabond", "progressiste", etc.) dont le sens n'est jamais précisé. Comment peut-on dire "On est au XXIème siècle enfin!" sans se couvrir de ridicule? Comme si tout ce qui nous a précédés était frappé d'obsolescence et que les "lumières de la raison" n'avaient commencé à éclairer le monde que depuis peu, votre naissance peut-être? Stéphane Mercier a une position que vous rejetez (je ne vois pas ce que vient faire ici vos fonctions au CDH, ni vos études à l'UCL que j'espère fructueuses, mais passons), mais il l'a argumentée, nourrie de réflexions qui s'efforcent de prouver le bien-fondé de son opinion. Lui déniez-vous le droit de défendre ses idées? Qui plus est dans une université qui se revendique comme catholique, alors que lui-même se situe dans ce qu'on peut appeler l'enseignement traditionnel de l'Eglise? Et, plus fondamentalement, comment appelez-vous encore la suppression d'une vie qui a commencé à s'éveiller et demande à s'épanouir? Ah oui! "un délit excusé". Bravo pour l'euphémisme! Finalement, vous avez dû suivre l'enseignement des Jésuites, non?

  • Posté par stals jean, samedi 25 mars 2017, 16:49

    A coup sûr vous faite partie de ces intégristes religieux que l'on peut qualifier de nauséabond, vous êtes d'une mauvaise fois crasse. Ce Mercier, qui par parenthèse est l'invité vedette des "pro-vie" lors de cette marche blanche dimanche à Paris, c'est dire l'intégrisme religieux subversif pour ne pas dire terrorrissant de ce dangereux malade mental. Je l'écris pour la troisième fois, prétendre que l'avortement est le meurtre d'une personne est une imposture intellectuelle et scientifique. Ni l'embryon ni la construction cellulaire qui suit et qui est nommée foetus, foetus en devenir, est encore loin d'être une personne humaine. l'embryon pas plus que le foetus n'a pas le moindre atome de conscience de vouloir exister puisque les mécanismes pour ce faire sont loin très loin d'être mis en place. Je l'écris une fois de plus, que les intégristes cathos s'expriment rien à dire, mais qu'ils s'occupent de leurs fesses, la loi qui permet aux personnes d'avorter ne les concerne pas, ne leur cause en rien le moindre préjudice. Juste qu'ils enragent de ne plus avoir le POUVOIR comme les islamistes religieux intégristes et terroristes, oui terroristes l'ont encore eux,, ceux la qui veulent la CHARIA pour tous...On a vu des cathos terroristes attaquer des centres où des avortements sont pratiqués...Serez vous à la manif pro-vie avec ce Mercier le ballon blanc à la main et le jésus crucifié dans l'autre? m'étonnerais pas.

Sur le même sujet

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs