Accueil Sports Sports moteurs Formule 1

Formule 1 : la consécration de «Bob l’éponge»

Itinéraire d’un enfant unique, parfois égoïste, curieux de tout, surtout de mécanique, qui a le don d’absorber tout ce qu’on lui explique, d’où son surnom de « Bob l’éponge ». Histoire d’un gamin doué pour lequel tout a commencé dans les pas de son papa architecte, appelé à transformer un karting…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Un mardi ordinaire de février, au « Worldkarts Flanders Indoor Karting » de Courtrai. Il est aux environs de 20 heures et la piste ne désemplit pas. Pas plus que le bar du reste. « Don’t drink & drive », dit la légende – ou la pub ? Et en effet, la plupart de ces « pilotes » ayant entre 20 et 50 ans sirotent un soft avant de s’offrir un nouveau quart d’heure de sensations intenses. Les affaires marchent, c’est l’évidence.

Assis à une table, une Orval à portée de main (il ne roule pas, lui), Patrick Vandoorne nous attend en taillant le bout de gras avec l’un et l’autre qui lui demandent audience presque avec déférence. Pour parler du gamin bien sûr ! À 65 ans, visage rubicond et front dégarni laissant entrevoir un faciès à la Jeremy Clarkson, cet architecte n’est plus reconnu comme « celui qui a dessiné et aménagé les lieux » où l’on se trouve, mais bien comme le « père de Stoff ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Formule 1

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs