Accueil Monde France

Les attaques de Fillon : un aveu de faiblesse

Selon le politologue Olivier Ihl, la violence des propos de François Fillon serait à proportion de la position de faiblesse dans laquelle il se trouve.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Plus un animal a peur, plus il est agressif. Un fait qui s’est confirmé hier soir sur France 2 avec François Fillon, invité de l’Emission Politique. En chute dans les sondages depuis les révélations successives sur les soupçons d’emplois fictifs ou son train de vie aisé, François Fillon a ressorti la carte du complot ourdi par les instances médiatiques et politiques, visant explicitement la présidence de la république. Une stratégie de communication, fondée sur la violence qui tend le débat politique et désorganise la campagne selon Olivier Ihl politologue.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vandevelde Michel, samedi 25 mars 2017, 7:22

    Sacré aveu de faiblesse pour un menteur sans scrupule ... qui mange sa parole ... et s'enrichit sur le dos des citoyens .. comment peut on revendiquer diriger un si grand pays sur de telles bases de mensonges ... lamentable

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs