Accueil Monde

La favorite de Pékin désignée chef du gouvernement de Hong Kong

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Carrie Lam, la favorite de Pékin, a été désignée dimanche chef du gouvernement de Hong Kong par un comité électoral pour l’essentiel acquis à la Chine, scrutin qualifié d’imposture dans le camp démocrate qui craint pour les libertés de l’ex-colonie britannique.

C’est la première désignation du dirigeant de l’exécutif depuis la «révolte des parapluies» de 2014, qui avait précipité des dizaines de milliers de personnes dans la rue afin de réclamer - en vain - un véritable suffrage universel pour ce scrutin.

Le territoire semi-autonome de Hong Kong jouit en théorie jusqu’en 2047 de libertés inconnues sur le continent, en vertu du principe «un pays, deux systèmes» qui avait présidé à sa rétrocession par la Grande-Bretagne à la Chine en 1997.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs