Accueil Monde France

François Fillon pense être sur écoute, son porte-parole le soutient

L’équipe de campagne du candidat de la droite poursuit une stratégie de dénonciation d’un présumé complot ourdi par la gauche au pouvoir.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Aux accusations de « cabinet noir » portées par le candidat de la droite François Fillon, suivent les soupçons de mise sur écoute. Samedi dans Le Figaro, M. Fillon a jugé «  probable  » qu’il soit placé sur écoute : «  On est dans une situation où il est probable que, compte tenu des procédures judiciaires, je sois sur écoute, quand j’apprends que le président se fait remonter les résultats des écoutes judiciaires à l’Elysée. Cela veut dire que le président de la République peut potentiellement écouter un candidat à l’élection présidentielle. Mais attendez, on est dans quelle démocratie là ?  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Jespers Emmanuel, lundi 27 mars 2017, 9:53

    mini-Trump...

  • Posté par Debaix Marie-jeanne , dimanche 26 mars 2017, 18:03

    Cabinet noir, mise sur écoute, ... Ce type est un paranoïaque ! Pauvre France ...

  • Posté par M. BEAUMONT ALAIN , lundi 27 mars 2017, 0:19

    Oui Madame, pauvre France qui continue à se laisser abuser par un piètre Président manipulateur. Quel est l'origine de l'affaire: Le « dossier Fillon» émane du Ministère des Finances et a été remis au Canard Enchaîné par Gaspard GANTZER, grand ami d’Emmanuel MACRON (même Promotion à l’ENA) auquel il doit son poste à l’Elysée. Entre amis, on se doit des services et des renvois d’ascenseurs. Circuit du dossier : Thomas CAZENAVE (ENA, Promotion République, ex Directeur de Cabinet d’Emmanuel MACRON, et nouveau Secrétaire Général Adjoint de l’Elysée, en remplacement de Boris VALLAUD, mari de Najat VALLAUD-BELKACEM) a remis les documents à François HOLLANDE HOLLANDE a transmis ce « dossier » à GANTZER. GANTZER est un grand ami d’Emmanuel MACRON, ils sont de la même Promotion à l’ENA -Promotion SENGHOR. Il est également un proche de Dominique STRAUSS-KAHN. Le Mardi 9 Janvier, Gaspard GANTZER a rencontré Michel GAILLARD, directeur de la Rédaction du Canard Enchaîné (et ami de longue date de François HOLLANDE) pour lui remettre les éléments. ET LA MACHINE EST EN MARCHE. Problème, mais de taille : il n’y a rien d’illégal dans le dossier. Madame FILLON a été collaboratrice parlementaire de son mari, mais c’est tout à fait légal. De plus, les revenus ont été déclarés aux Impôts. Mais il suffit de jeter en pâture à la presse des informations pour salir et que le bon peuple s’en délecte. Madame Eliane HOULETTE, Procureure du Parquet National Financier s’est saisie très rapidement (comme par hasard) du « dossier ». Madame HOULETTE, (sympathisante Socialiste avérée) a été nommée par François HOLLANDE lui-même sur les recommandations de Christiane TAUBIRA. Bien plus que cette machination, deux journalistes du canard echaîné publient un ouvrage qui met à jour un système mis en place à l'Elysée pour faire remonter les informations judiciaires. Mais je m'arrête là et espère sincèrement que ces quelques éléments vous permettront d'ouvrir les yeux sur les comportements détestables d'un Président sortant et qui fut mis en place par un peuple naïf et aveugle. Osons espérer pour nous Européens que ce peuple aura un sursaut de lucidité et évitera de foncer vers une faillite tracée par de nombreux candidats.

  • Posté par Lambert Guy, dimanche 26 mars 2017, 15:19

    Ce qui ne va pas fondamentalement dans le discours de Mr Fillon, c'est qu'il dit être PROBABLEMENT sur écoute. Donc, il reconnait lui-même qu'il n'en sait rien et n'a aucune preuve mais début de preuve de ce qu'il avance mais il ajoute: "dans quelle démocratie est-on." alors que s'il était honnête et cohérent, il devrait utiliser le conditionnel et dire: "dans quelle démocratie SERAIT-on." Et c'est comme cela depuis plusieurs mois quand il a accusé le Canard enchainé (alors que celui-ci attaque autant la gauche et le pouvoir actuel), les médias, la gauche en général et mentit éhontément lorsqu'il avait devant les caméras avoir engagé ses enfants AVOCATS alors qu'il savait bien entendu qu'ils ne l'étaient pas.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs