Accueil Opinions Chroniques

Emmanuel Macron, celui qui les rend tous fous

Il est un ovni sorti dont ne sait où et membre d’aucun parti, un inconnu encore deux ans plus tôt qui pourrait même souffler la première place à Marine Le Pen. On serait détesté pour moins que ça.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Il les rend fous !

Emmanuel Macron l’emportera-t-il ? On ne peut encore l’affirmer. Mais, d’ores et déjà, il les rend tous fous. Fous à lier parfois. Homme de droite avéré, ultralibéral, candidat des forces de l’argent pour les deux candidats de gauche, il devient, pour les électeurs de droite, un socialiste tout aussi avéré, un homme de gauche estampillé, un quasi gauchiste. Le même homme.

Au cours du premier débat télévisé opposant les cinq principaux candidats il a, à plusieurs occasions, donné raison à ses adversaires, en particulier à François Fillon. Aussitôt, flopée de réactions, surtout à droite : la preuve qu’il n’a aucune conviction, aucune colonne vertébrale. C’est « Monsieur vous avez raison ! ». Il dit à tous ce qu’ils veulent entendre (mais quand, un bref instant, il a feint d’être irrité, il est devenu un excité colérique dangereux).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par De Bilde Jacques, mardi 28 mars 2017, 10:16

    La face visible de Macron est celle d'une jeune homme progressiste, anti système, ni de gauche ni de droite et qui va conduire les français sur les chemins de la modernité. Anti système? Son parcours personnel et professionnel ainsi que l'appui d'hommes influents parfaitement dans le système et au plus haut niveau démontrent le contraire. Ni de gauche ni de droite? C'est sans doute sa meilleure arme qui consiste à vouloir rassembler la droite de la gauche et la gauche de la droite. Les nombreux ralliements prouvent que cette stratégie l'amènera très probablement au second tour et que le vote utile lui permettra d'accéder à la plus haute fonction. Pour mener quelle politique et avec qui? L'avenir nous le dira.

  • Posté par Roger Meeus, mardi 28 mars 2017, 8:39

    Pompidou avait aussi travaillé à la banque Rotschild, alors où est le problème?

  • Posté par Claudy Gilles, mardi 28 mars 2017, 7:54

    Vraiment bizarre ce clivage persistant et d'un autre temps en France. Pourquoi être de droite ou de gauche. Certains pays appliquent cette méthode à mi chemin avec succès. Mais en France on croirait que c'est une maladie.

  • Posté par Reynders Jean-pierre, lundi 27 mars 2017, 19:03

    enfin un français qui accepte que la France évolue vers la modernité et abandonne ses vieux réflexes et ses "anciens francs".

  • Posté par CARION JEAN, lundi 27 mars 2017, 18:25

    Bref, un vrai Libéral, et la France en a bien besoin face à son système dualiste

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs