Accueil Économie

Le plan CatCh comme «Catalyseur pour Charleroi»

Un plan global de diversification économique qui vise à créer plus de 8.000 emplois en 10 ans.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Fin de semaine, le gouvernement wallon devrait dévoiler la version définitive du plan CatCh (Catalyseur pour Charleroi). Il s’agit du plan global de relance économique de toute la zone autour de Gosselies. On l’a déjà écrit, c’est un plan global de diversification économique qui vise à créer plus de 8.000 emplois en 10 ans.

Pour Igretec, l’outil carolo de gestion des terrains d’activité économique, qui va hériter de la gestion des 100 hectares de Caterpillar, les défis seront nombreux. À commencer en interne. Tous les « clients » actuellement en discussion pour obtenir un terrain d’activité bien équipé et bien situé risquent d’envier la situation favorable du site de Gosselies et la préférer à d’autres implantations que l’opérateur local tente de valoriser.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Peut-on prolonger (davantage) le nucléaire en Belgique? Notre grand fact-checking

Les réacteurs belges sont confrontés à divers pépins (défauts d’hydrogène, résistance insuffisante à un séisme ou un crash d’avion) qui rendent boiteuse l’hypothèse d’une prolongation générale. Techniquement, la seule option qui tient la route si l’on décide de garder le nucléaire plus longtemps, c’est de prolonger de 20 ans et non de 10, Doel 4 et Tihange 3.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs