Accueil La Une Monde

Que prévoit le régime présidentiel d’Erdogan?

Depuis ce lundi, une partie des 2,9 millions d’électeurs turcs résidant à l’étranger – notamment en Belgique – sont appelés à voter dans leurs représentations diplomatiques sur la réforme constitutionnelle instaurant un régime présidentiel « à la turque », tel que décrit par Recep Tayyip Erdogan.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Principale mesure du texte proposé par le pouvoir : le chef de l’Etat devient chef de l’Exécutif. Le Premier ministre disparaît et le président décide seul de la nomination-révocation, du nombre et des attributions de ses ministres et vice-présidents. Ces derniers ne sont plus soumis à un vote de confiance au Parlement. S’ils sont choisis parmi les députés, ils renoncent à leur mandat. En cas de vacance du pouvoir ou de déplacement à l’étranger, l’un des vice-présidents – qui n’est donc pas une figure élue – exerce les fonctions de chef de l’Etat (l’actuelle Constitution confie cette mission au président du Parlement, élu parmi les députés).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs