Accueil Économie Entrepreneuriat

La réalité virtuelle sort lentement des labos

Les applications de réalité virtuelle s’adressent désormais au marché. Au menu : des modélisations de laboratoires et autres réunions holographiques. Mais les freins restent nombreux.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

O ui, le marché de la VR (NDLR : réalité virtuelle) est toujours embryonnaire », reconnaît Laurent Chrétien, le directeur général de Laval Virtual, un salon français dédié à la réalité virtuelle et à la réalité augmentée, qui s’est tenu la semaine dernière. «  Mais rien que sur Laval, on dénombre déjà 23 entreprises spécialisées et tout un écosystème de formation. Présent ici depuis deux ans, le groupe américain Eon Reality emploie déjà 60 personnes.  »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entrepreneuriat

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs