Accueil Société

Menacés, les castors de Walibi sont bienvenus à Pairi Daiza

Diagonale.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

C’est l’histoire d’une famille de quatre castors qui croyait avoir trouvé la maison de ses rêves dans la vallée de la Dyle. Las : ils ne savaient pas qu’en s’installant au pied du Loup-Garou, une des attractions du parc Walibi, l’aventure allait tourner au cauchemar. Aujourd’hui, ils s’en mordent les doigts. Les arbres qu’ils ont commencé à ronger menacent de s’abattre sur l’attraction.

Conscient de l’image désastreuse de se voir associé à la destruction des rongeurs, les responsables de Walibi (Belpark) ont plaidé pour la délocalisation des animaux. Las (bis), la piste d’un hébergement à la réserve naturelle des décanteurs de la sucrerie de Genappe, proposé par un garde-forestier, n’a pu se concrétiser. « Site inadéquat », a tranché le Conseil wallon de conservation de la nature : les castors pourraient causer des dégâts aux décanteurs. Restaient deux pistes : une autre délocalisation ou la destruction.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs