Accueil La Une Opinions

Le plan alcool du fédéral sera-t-il efficace ou est-il conçu pour noyer le poisson?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 11 min

Surprise vendredi après-midi. La ministre fédérale de la santé Maggie De Block annonçait « son » plan alcool. Une sortie unilatérale, sans l’accord de ses homologues des Régions, alors que depuis le début de la législature, le sujet est à l’ordre du jour des Commissions interministérielles santé. Avec des tensions fortes, la conception de santé publique variant beaucoup selon les partis des différentes éminences. Au CD&V, par exemple, on voulait interdire la vente d’alcool entre 22h et 7h, eu égard à l’impact de la vente sur les accidents de la route et sur les rechutes des candidats abstinents. Mais la ministre De Block en a eu manifestement assez d’attendre. « Je mets en œuvre les mesures qui relèvent de mon domaine de compétence », dit-elle. Avant d’annoncer que les moins de 18 ans n’auront plus accès qu’à la bière et au vin, que les campagnes de pub seront soumises au JEP et que les distributeurs de boissons alcoolisées seront sécurisés par un lecteur de carte d’identité.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs